Loading... (0%)
About liver disease

Maladies métaboliques

Les affections métaboliques forment un environnement pathologique regroupant des désordres multifactoriels plus ou moins liés par une origine, des cibles métaboliques ou des mécanismes communs.

En nous positionnant sur le terrain des affections métaboliques, nous avons pour ambition de contribuer activement à traiter des problèmes de santé graves, souvent chroniques et incontestablement reconnus comme des enjeux mondiaux de santé publique.

Face à ce défi thérapeutique, nous engageons toute notre connaissance clinique et scientifique du contexte multifactoriel des affections métaboliques, pour trouver les solutions médicales qui enrayeront efficacement leurs conséquences fatales.

L’adoption généralisée d’un mode de vie de type occidental est à la base d’une augmentation inquiétante du nombre de diabète de type 2 et de son cortège de complications vasculaires, rénales, microcirculatoires et hépatiques. On estime qu’en 2008, près de 1,4 milliards d’adultes étaient en surpoids dont 500 millions étaient cliniquement obèses.

Les conséquences de l’épidémie mondiale d’obésité

Chez des individus prédisposés, un mode de vie associant régimes alimentaires riches en calories et sédentarité engendre des dérèglements du métabolisme énergétique et des processus inflammatoires chroniques, au niveau du  foie,  du pancréas, des muscles, du tissu adipeux et/ou des artères. Sur le long terme, ces dysfonctionnements peuvent conduire à la dégénérescence de l’un et/ou l’autre de ces organes à la base du développement d’affections graves voire mortelles telles que

  • Diabète de type 2
  • Athérosclérose et Accidents cardiovasculaires (Infarctus du myocarde, AVC…)
  • Insuffisance rénale
  • Neuropathie diabétique
  • Rétinopathie
  • Stéatohépatite non-alcoolique (NASH) et cirrhoses

La prévention et le traitement des affections d’origine métabolique

Les affections métaboliques sont des enjeux majeurs de santé publique, sans réelles solutions pour vraiment stopper le développement des complications et comorbidités. A titre d’exemple, les traitements actuels du diabète de type 2 ne permettent pas de réduire le risque d’accidents vasculaires des patients atteints de cette maladie. De même, il n’existe pas de traitement de la NASH.

Différents signes avant-coureurs permettent de détecter les patients à risque.  Ainsi, plusieurs caractéristiques sont généralement retrouvées chez un même individu, augmentant sa probabilité de développer des complications :

  • Glycémie a jeun élevée associée à une résistance à l’action de l’insuline
  • Obésité abdominale
  • Dyslipidémie athérogène (taux élevés de triglycérides, taux bas de HDL-Cholestérol ou « bon cholestérol »)
  • Etat pro-inflammatoire
  • Hypertension

L’amélioration de la prise en charge du patient « métabolique » passe par la recherche et le développement de nouveaux médicaments pouvant agir simultanément sur plusieurs facettes de la pathologie.