Loading... (0%)
About liver disease

Biomarqueurs

Depuis sa création, GENFIT a acquis un ensemble de compétences qui ont rendu possibles la découverte et le développement rapides de nouveaux biomarqueurs.

Ainsi, sommes-nous engagés activement dans la recherche d’outils diagnostiques novateurs de la NASH, sous forme de nouveaux marqueurs sanguins et plus spécifiquement de nouveaux scores.

Au cours des années, nous avons développé une grande expertise sur un large spectre de techniques (protéomique, peptidomique, purification, caractérisation et quantification de micro-vésicules ou d’acides nucléiques circulants,…) ainsi qu’en bioinformatique.
Celle-ci, associée à notre accès facilité aux échantillons humains et animaux, sains ou pathologiques nous permet également d’identifier de nouveaux marqueurs, pour lesquels nous pouvons engager une validation clinique rapide.

La collaboration étroite avec une société spécialisée dans le développement et la mise sur le marché de nouveaux kits IVD (In Vitro Diagnostic) nous offre une complémentarité de savoir-faire idéale pour le développement rapide de ces programmes.

Identification de marqueurs biologiques pour le diagnostic de la NASH

Notre programme de recherche utilise des approches « omiques » dont les techniques de transcriptomique appliquées aux petits ARNs circulants. Il s’appuie sur les échantillons de haute qualité ainsi que sur les données cliniques provenant de l’essai de phase 2b actuellement mené sur Elafibranor (GFT505), notre candidat médicament pour le traitement de la NASH.
La NASH databank constitue un outil précieux d’analyse de ces données.

Le programme que nous avons engagé dans le domaine du diagnostic de la NASH a deux objectifs :

  • Découvrir des nouveaux biomarqueurs pour un meilleur diagnostic de cette pathologie, et notamment de nouveaux scores permettant de faire la distinction entre patients atteints de NASH et patients simplement atteints de stéatose hépatique (ou « foie gras »). Cette approche conduira à une meilleure identification et stratification des patients.
  • Trouver des biomarqueurs qui permettront d’identifier, parmi les patients atteints de NASH et traités par Elafibranor, ceux qui répondent le mieux au traitement. Cette approche conduira à la découverte d’un candidat compagnon pour Elafibranor.

Pensant que la découverte d’un unique marqueur de la NASH n’est pas réaliste, et grâce au soutien de notre département de bioinformatique, nous nous attachons à développer de nouveaux algorithmes ou scores associant à la fois des biomarqueurs connus mais également les nouveaux biomarqueurs que nous identifions.

Ce programme bénéficie de deux avantages précieux :

  • Les échantillons sanguins humains que nous recueillons dans le cadre de l’étude de phase 2b menée sur Elafibranor. Ces échantillons issus de patients atteints de NASH et dont la maladie est contrôlée histologiquement en début et après 1 an de traitement, sont analysés sur l’ensemble des paramètres déjà connus et pertinents dans le cadre du diagnostic de la NASH (enzymes hépatiques, lipides, marqueurs inflammatoires, marqueurs non invasifs de fibrose et de stéatose,…). Ils sont également étudiés avec l’ensemble de nos techniques « omiques » ; notamment le contenu en petit ARN circulant est caractérisé.
  • La NASH databank qui recueille, structure et analyse l’ensemble des données du Programme NASH, permettant ainsi à nos équipes de bioinformatiques de définir de nouveaux scores biomarqueurs.

Les biomarqueurs pour une meilleure prise en charge des patients

Alors qu’aujourd’hui c’est un examen histologique du foie qui signe la pathologie de la NASH et atteste de l’état d’avancement d’une fibrose hépatique, le développement de nouveaux biomarqueurs ou de nouveaux algorithmes calculés sur la base de marqueurs existants et originaux est un besoin reconnu par les autorités de santé, et dont l’aboutissement permettra une meilleure prise en charge des patients.

Nous sommes fortement engagés dans la recherche de nouveaux biomarqueurs de la NASH destinés à terme à se substituer à l’examen invasif actuellement pratiqué. Notre approche combinée allie identification de nouveaux marqueurs sanguins et recherche d’un algorithme sur plusieurs mesures biologiques permettant le calcul d’un score.

Ces travaux bénéficient des avancées technologiques développées au cours de nos recherches de biomarqueurs du prédiabète/diabète, dont pour certains, des dosages sont actuellement développés dans le cadre d’une collaboration avec une société de diagnostic spécialisée.