Loading... (0%)
About liver disease

Elafibranor

Elafibranor (GFT505) traite la stéatohépatite non-alcoolique (NASH) pour prévenir la progression de la fibrose. De plus, allié à son excellent profil de tolérance et de sécurité, elafibranor apporte aux patients un bénéfice cardioprotecteur essentiel.

Elafibranor est actuellement évalué dans l’essai clinique de phase 3 RESOLVE-IT. Cette étude pivot, visant une mise sur le marché anticipée basée sur une analyse intermédiaire après 72 semaines de traitement, porte sur environ 1 000 patients et utilise un seul critère histologique.

La démonstration de ses effets anti-NASH positionne ainsi elafibranor comme un candidat médicament pionnier pour la prise en charge de la NASH, destiné à traiter la maladie et à éliminer les composantes alimentant le processus fibrotiques conduisant à la cirrhose et à ses complications.

Elafibranor (GFT505) est le composé le plus avancé du portefeuille de GENFIT. C’est un traitement administré une fois par jour par voie orale et positionné aujourd’hui en pionnier pour traiter la stéatohépatite non-alcoolique (NASH). De par l’ensemble des activités bénéfiques sur les différents aspects de la pathologie, il représente le médicament idéal pour les patients souffrant de NASH, y compris ceux qui sont atteints des formes les plus sévères.

 

Etude de phase 3 RESOLVE-IT

En novembre 2015, GENFIT a annoncé le design de son étude mondiale de phase 3, RESOLVE-IT, permettant d’évaluer les bénéfices du traitement des patients NASH par elafibranor.

RESOLVE-IT est un essai pivot randomisé, conduit en double aveugle, versus placebo (2:1), sur environ 2 000 patients, et dans environ 250 centres répartis dans le monde entier. La population de l’étude est constituée de patients NASH (NAS≥4) présentant une fibrose établie F2 à F3. Elafibranor 120mg et le placebo sont administrés une fois par jour.

Une analyse intermédiaire, pour une mise sur le marché anticipée de type Subpart H, sera réalisée dès 72 semaines afin d’évaluer le bénéfice du traitement par elafibranor sur l’histologie du foie des 1 000 premiers patients. Pour l’autorisation finale, l’essai continuera post-marketing sur l’ensemble de la cohorte, afin de démontrer l’impact d’elafibranor sur la prévention de la cirrhose et d’autres manifestations hépatiques. Un groupe de patients F1, à risque de progression rapide de la maladie du fait de leur profil cardiométabolique défavorable, sera aussi recruté.

L’autorisation initiale de mise sur le marché sera attribuée sur base de l’analyse intermédiaire (72 semaines / 1 000 patients) d’un seul critère histologique « surrogate » : la résolution de la NASH sans aggravation de la fibrose, définie comme ballooning=0, inflammation=0-1. Ce critère définissant l’activité de la maladie, et basé sur une lecture centralisée des résultats histologiques, est considéré par les agences réglementaires et les experts de la NASH comme un critère surrogate pour l’autorisation de mise sur le marché.

Afin de confirmer les bénéfices cliniques du traitement par elafibranor 120mg sur le long terme, l’essai se poursuivra en double aveugle après la mise sur le marché. Il s’agira alors de suivre tous les patients jusqu’à l’occurrence d’un nombre prédéfini de cas de progressions vers la cirrhose et d’autres évènements hépatiques.

L’étude évaluera en outre des critères histologiques secondaires essentiels, incluant l’amélioration de la fibrose, ainsi que des marqueurs non invasifs de la NASH. Elle évaluera également l’amélioration du profil cardiométabolique, notamment à travers l’analyse des lipides plasmatiques, de l’homéostasie du glucose, et des marqueurs de l’inflammation.

 

Des résultats démontrés chez des centaines de patients

En mars 2015, GENFIT a annoncé les premiers résultats de l’étude GOLDEN-505 de Phase 2b (GFT505-2127) dans laquelle l’efficacité clinique d’elafibranor sur la NASH a été évaluée après 1 an de traitement. Le critère principal évaluait l’évolution de la pathologie par un examen histologique du foie en début et fin de traitement :

  • Elafibranor a démontré une efficacité dose-dépendante sur le critère principal d’évaluation après contrôle de la sévérité initiale et de l’hétérogénéité (p=0,027)
  • Le traitement avec elafibranor a apporté des bénéfices cardiométaboliques significatifs
  • Elafibranor est sûr et a été bien toléré tout au long de cet essai d’1 an de traitement

Cette étude, initiée en octobre 2012 représente une des plus grandes études interventionnelles jamais réalisées dans la NASH. Au total, 56 centres experts aux US et dans plusieurs pays européens (France, Belgique, Pays-Bas, Italie, Angleterre, Allemagne, Espagne, Roumanie) ont activement participé à l’étude. 275 patients diabétiques et non-diabétiques ont été inclus dans l’étude et furent répartis dans trois groupes traités respectivement par elafibranor à la dose de 80 mg/jour, par elafibranor à la dose de 120 mg/jour ou par le placebo.

En Février 2014, la FDA a accordé la désignation « Fast Track » pour elafibranor dans la NASH.

Déjà administré à plus de 800 patients et volontaires sains, elafibranor a non seulement démontré des effets bénéfiques sur la NASH chez des patients, mais aussi :

  • Une amélioration de marqueurs de dysfonctionnement hépatique, notamment les enzymes hépatiques : ALAT, ASAT, γGT, et ALP,
  • Une amélioration de la sensibilité à l’insuline et de l’homéostasie du glucose,
  • Des effets bénéfiques sur les lipides plasmatiques, avec une réduction des taux de triglycérides et de LDL-C ainsi qu’une augmentation des taux de HDL-C,
  • Des effets anti-inflammatoires,
  • Des effets bénéfiques sur la NASH et la fibrose dans des modèles animaux.
  • Collectivement tous les essais cliniques réalisés à ce jour montrent un très bon profil de tolérance. De plus, la sécurité d’emploi d’elafibranor est renforcée par des études toxicologiques à fortes doses chez l’animal incluant des études de carcinogénicité.

Press releases
  • GENFIT : Identification d’agonistes inverses de RORγt prêts pour le lancement d’études réglementaires pré-IND
    09/23/2016
  • GENFIT : Avancées significatives dans le cadre d’un nouveau programme de qualification de miARNs et d’algorithmes propriétaires pour le diagnostic non-invasif de la NASH
    09/20/2016
  • GENFIT : Lancement d'un programme clinique dans la Cirrhose Biliaire Primitive (CBP)
    03/31/2016
Présentation corporate
  • Présentation
    Analystes / Investisseurs
    Octobre 2016 (Anglais)
Posters AASLD 2015
  • Elafibranor (GFT505) prevents NASH, hepatic fibrosis and hepatocarcinoma in a new disease model
    15 novembre 2015
  • The hepatic and extra-hepatic profile of resolution of steatohepatitis induced by Elafibranor (GFT505)
    17 novembre 2015
Interviews

Vignette_Interview-Sophie

MD Magazine [2015.11.23] Interview de Sophie Mégnien, CMO, lors de l’AASLD 2015.

 

Interview-Dean-Hum

CNBC [2014.11.10] Interview of Dean Hum, CSO, par Meg Tirrell lors de l’AASLD 2014.

Dernière publication

Elafibranor induit une résolution de la NASH sans aggravation de la fibrose. (Article Anglais)

 

> Voir les publications scientifiques

Pathologies ciblées
Stéatohépatite non-alcoolique (NASH)

La NASH ou « stéatohépatite métabolique non-alcoolique » est une maladie du foie qui associe une accumulation de graisse dans le foie, une inflammation et une dégénérescence des cellules hépatiques...

Read more