Loading... (0%)
About liver disease

TGFTX1

Programme de recherche de candidats médicaments pour des maladies auto-immunes et inflammatoires.

Dans le cadre du programme TGFTX1, nous avons sélectionné RORγt (RORgamma-t), un récepteur nucléaire clé impliqué dans la régulation d’une cytokine pro-inflammatoire l’interleukine-17 (IL-17), et qui représente une cible thérapeutique d’intérêt reconnu pour le traitement des maladies inflammatoires et auto-immunes.

Les premières molécules TGFTX1 développées par nos chimistes inhibent efficacement l’activité de RORγt ; conformes aux critères établis pour des médicaments, elles ont déjà démontré des effets bénéfiques dans des tests fonctionnels adaptés aux pathologies ciblées.

En particulier, Genfit évalue ses inhibiteurs propriétaires du récepteur RORγt pour leur potentiel comme approche thérapeutique innovante dans plusieurs maladies inflammatoires du foie et de l’intestin.

Dans le cadre de ce programme, nous avons également développé une gamme complète d’outils et de tests pour la découverte d’inhibiteurs de RORγt ayant un profil de médicaments pour les maladies auto-immunes.

 

IL-17 comme élément clé

L’exacerbation de la réponse immunitaire liée à IL-17 est reconnue comme un élément clé des maladies auto-immunes telles que le psoriasis ou l’arthrite rhumatoïde. De même, cette implication de la voie de l’IL-17 a été également démontrée dans le développement d’autres maladies auto-immunes et inflammatoires, telles que la sclérose en plaques, le lupus systémique, des maladies respiratoires obstructives, des maladies inflammatoires chroniques intestinales (MICI), et plusieurs types d’atteintes hépatiques/fibrotiques.

RORγt a un rôle clé en amont de ce processus immunitaire: de fait, en induisant l’engagement des lymphocytes sur la voie Th17, qui entraîne la production de l’IL-17, il module les réponses immunitaires qui s’ensuivent.

Ainsi, l’inhibition de RORγt par un candidat médicament représente une approche simple et efficace pour jouer sur les réponses immunitaires exacerbées dues à l’IL-17 ; et ce, d’autant plus que ce candidat médicament peut être de type petite molécule et administré par voie orale.

Pathologies ciblées
Inflammation et maladies auto-immunes

Dans les populations avec un niveau de vie élevée, l’inflammation chronique est souvent due à une surconsommation de calories ou une réaction à certains aliments, surtout les aliments industrialisés, ou à des facteurs environnementaux tels que le tabagisme ou la pollution.

Read more