Loading... (0%)
About liver disease

Test diagnostique de la NASH

A ce jour, l’absence d’un test de diagnostic accessible validé par la FDA contribue largement au sous-diagnostic de la NASH dans le monde. Notre programme de diagnostic s’inscrit dans notre stratégie globale visant à répondre aux besoins cliniques de la NASH. Il repose sur la découverte pionnière de l’expression à différents niveaux de microRNAs spécifiques, ou miRNAs, chez les patients atteints de NASH. Cette découverte a ouvert la voie à un projet qui à l’issue de plusieurs années a abouti au développement de ce que nous visons être le premier test de diagnostic approuvé destiné à identifier les patients atteints de NASH avec fibrose modérée. Ce programme est conçu pour répondre au besoin souligné par la FDA de supplanter la biopsie.1

NIS4 pour l’identification des patients atteints de NASH

L’un des éléments-clés de différenciation de notre pipeline est notre programme diagnostic basé sur les biomarqueurs2, et dans le cadre duquel nous développons un nouveau test de diagnostic in vitro, ou IVD, destiné à identifier les patients atteints de NASH éligibles à un traitement médicamenteux. Nous sommes convaincus que ce test diagnostic indépendant dispose du potentiel d’apporter un bénéfice pour les patients, d’améliorer la prise en charge clinique dans son ensemble et de faciliter l’identification des patients NASH à traiter, réduisant ainsi le besoin de recourir à une biopsie du foie.

Depuis la création de la Société, nous avons développé un savoir-faire reconnu dans le domaine de la transcriptomique, discipline qui étudie les transcriptions d’ARNs dans cellules.

Nous avons, dans un premier temps, appliqué ce savoir-faire aux ARNs messagers, puis avons étendu nos recherches à l’étude de microARNs, ou miARNs, petits ARNs non-codants, maîtres régulateurs de nombreux processus biologiques, et jouant un rôle important dans la régulation du développement et de la physiopathologie du foie chez l’homme. Les miARNs s’expriment à différents niveaux chez les patients atteints de NASH, et lorsqu’ils sont relargués à l’extérieur de la cellule quand celle-ci est soumise à un stress, ils se retrouvent dans la plupart des fluides biologiques, incluant le sang.

Dans le cadre de notre programme, nous avons identifié quatre biomarqueurs originaux qui, selon nous, off rent la meilleure performance diagnostique globale : l’alpha-2 macroglobuline (A2M), la chitinase-3-like protein 1 (CHI3L1), l’hémoglobine A1c (HbA1c) et le microARN-34a (miR-34a). Notre test de diagnostic combine les résultats de ces quatre éléments indépendants à travers un algorithme propriétaire unique, baptisé NIS4, visant à identifier les patients souffrant de NASH et d’une fibrose avancée, éligibles au traitement thérapeutique par elafibranor ou tout autre traitement approprié. Nous utilisons des technologies innovantes, comme le séquençage à très haut débit (NGS) de nouvelle génération, qui nous permet de réaliser le séquençage de millions de petits segments d’ADN simultanément. NGS représente un progrès significatif par rapport à la technologie de séquençage de première génération, augmentant à la fois la vitesse et la précision.

En janvier 2019, nous avons fait un premier pas vers la mise à disposition de ce test en signant un accord de licence avec la Société LabCorp, leader du développement de médicaments et des essais cliniques dans la NASH, avec pour objectif l’élargissement de l’accès au NIS4 au sein de la communauté de la recherche clinique mondiale. Ce partenariat constitue une première opportunité commerciale et cet essai offrira plus de visibilité aux parties prenantes de la NASH pour garantir une bonne adoption du test lorsqu’il sera validé par les autorités en tant que IVD pour les décisions cliniques.

Nous prévoyons donc de commercialiser notre test de diagnostic in-vitro en tant que test développé en laboratoire, ou LDT, en 2019, puis de le soumettre pour une autorisation de mise en marché par la FDA en 2020.

Nous sommes convaincus que l’adoption généralisée de notre test accessible et non-invasif, s’il est validé et autorisé à la commercialisation, fournira aux médecins un outil pour identifier les patients susceptibles de bénéficier d’un traitement et aidera par conséquent à résoudre le problème du sous-diagnostic de la NASH.

1Noncirrhotic Nonalcoholic Steatohepatitis with Liver Fibrosis: Developing Drugs for Treatment; Guidance for Industry; FDA 2018
2Les biomarqueurs sont des éléments du corps humain qui peuvent être objectivement mesurés et associés à une condition ou à un état biologique. Les biomarqueurs circulants sont des molécules biologiques, comme les protéines, l’ADN ou les ARNs, que l’on retrouve dans les fluides corporels tels que le liquide céphalo-rachidien, le sang ou les urines, et qui sont modulés par la maladie. Il est possible d’utiliser un biomarqueur circulant unique ou un panel de différents marqueurs non seulement pour diagnostiquer mais également suivre l’évolution de la maladie.

 
ut felis odio elementum ut libero tempus justo libero.